Message aux actionnaires

« La stratégie claire et ambitieuse fixée il y a trois ans, dans la construction d’un groupe européen d’envergure mondiale dans les contenus, les médias et la communication, a été mise en œuvre avec succès. »

 

L’exercice 2017 a été marqué par la reprise de la croissance de l’activité des métiers du transport et de la logistique à partir du second semestre, qui s’est accélérée au quatrième trimestre. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires de l’exercice a progressé de 6 % à périmètre et taux de change constants pour s’établir à 18,3 milliards d’euros (il intègre Vivendi globalement depuis le 26 avril 2017). Cette évolution résulte de la croissance de 8 % de l’activité transport et logistique portée par la hausse de volumes et taux de fret et par les bonnes performances des terminaux portuaires et de la logistique en Afrique, ainsi que de la progression de 11 % de l’activité logistique pétrolière consécutive à l’augmentation des prix des produits pétroliers. Elle intègre également la progression de 4 % des activités communication attribuables à Vivendi (+ 5 %) et une légère hausse de l’activité stockage d’électricité (+ 2 %). Le résultat opérationnel du Groupe s’établit à 1,1 milliard d’euros en progression de 79 % par rapport à 2016 (dont 720 millions de résultat opérationnel de Vivendi soutenu par la bonne performance des activités d’Universal Music Group (UMG) et de Groupe Canal+).

Bolloré Transport & Logistics, qui réunit les activités de transport et de logistique du Groupe présentes dans les secteurs portuaire, ferroviaire, de la commission de transport et de la logistique pétrolière, est l’un des cinq plus importants opérateurs de logistique en Europe, l’un des dix premiers mondiaux.

Il est également le principal groupe de transport en Afrique, où il opère 17 concessions portuaires.

En 2017, Bolloré Transport & Logistics a réalisé un chiffre d’affaires de 7,9 milliards d’euros, en progression de 6,7 % grâce aux bonnes performances des terminaux portuaires et de la logistique en Afrique ainsi que de la commission de transport. Le résultat opérationnel affiche un léger recul par rapport à 2016, à 527 millions d’euros, sous l’effet de la baisse du résultat de la logistique pétrolière tandis que le résultat des activités de transport et de logistique est resté stable, soutenu par la bonne marche des terminaux et de la logistique en Afrique.

Bolloré Transport & Logistics a également poursuivi ses développements et investissements en 2017, avec notamment la signature d’une joint-venture en Arabie saoudite et l’acquisition de Global Solutions A/S au Danemark avec une prise de participation majoritaire par Bolloré Logistics. En juillet 2017, Bolloré Ports a signé le contrat de concession du nouveau terminal à conteneurs de Kribi au Cameroun pour une durée de vingt-cinq ans et a inauguré, en octobre 2017, le nouveau terminal polyvalent d’Owendo au Gabon dans lequel le Groupe Bolloré et Olam se sont associés pour le développement et l’exploitation. Par ailleurs, la reprise de certains actifs de Necotrans en août 2017 est venue renforcer nos positions dans certains pays en Afrique. Enfin, Bolloré Energy a poursuivi ses investissements en lien avec la réhabilitation du site de DRPC, qui permettra de renforcer sa distribution et d’entreposer des stocks stratégiques.

Les résultats des activités de communication du Groupe reflètent l’intégration de Vivendi à compter du 26 avril 2017. Le chiffre d’affaires de ces activités s’établit désormais à 10 milliards d’euros et le résultat opérationnel à 790 millions d’euros dont 720 millions d’euros venant de Vivendi (intégré globalement sur huit mois et qui inclut le second semestre d’Havas).

Depuis 2014, Vivendi travaille à la construction d’un groupe européen d’envergure mondiale dans les contenus, les médias et la communication. La stratégie claire et ambitieuse, fixée il y a trois ans, a été mise en œuvre avec succès. Dans la création de contenus, Vivendi détient des actifs puissants et complémentaires dans la musique (UMG), les jeux vidéo mobiles (Gameloft) et les séries et films (Groupe Canal+). Dans la distribution ensuite, où Vivendi a repositionné Dailymotion pour se doter d’une nouvelle vitrine numérique et s’est également rapproché de plusieurs opérateurs télécoms et plates-formes afin d’élargir au maximum ses réseaux de distribution.

L’exercice 2017 a permis d’ajouter une troisième brique à cet ensemble : la communication avec Havas, qui dispose d’une expertise créative unique dans la valorisation des contenus gratuits et dans les formats courts, de plus en plus utilisés sur mobile. Vivendi a acquis le 3 juillet 2017 la participation de 59,2 % du Groupe Bolloré dans Havas (consolidé par intégration depuis cette date dans les comptes de Vivendi) puis racheté les minoritaires et détient désormais 100 % du sixième groupe de communication mondial.

2017 a été une année de croissance pour Vivendi. Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9 % en organique, le résultat opérationnel ajusté de 23 % grâce à la croissance du résultat d’UMG (+ 21 %) et au redressement du résultat de Groupe Canal+ (+ 31 %).

La division Stockage d’électricité et solutions du Groupe a enregistré en 2017 une légère progression de son chiffre d’affaires (+ 2 % en organique) par rapport à 2016, portée par la forte croissance de ses activités de terminaux spécialisés et ses développements dans l’autopartage et le bus électrique. Les pertes opérationnelles ont baissé légèrement par rapport à 2016. Blue Solutions s’est concentré sur les applications les plus prometteuses (bus et stockage d’électricité) et a réduit son investissement sur Bluecar ® (hors autopartage). L’exercice 2017 a été marqué par l’ouverture d’un nouveau service d’autopartage à Singapour, et par la montée en puissance du service à Londres et à Turin. Le lancement du service d’autopartage de Los Angeles est prévu pour le premier semestre 2018. Enfin, l’effort de R&D s’est poursuivi notamment sur les batteries avec l’intégration de Capacitor Sciences, une société acquise en 2016.

Ces succès démontrent l’expertise reconnue du Groupe dans les applications de mobilité ainsi que la qualité et la fiabilité de la technologie Lithium Métal Polymère (LMP®). Cependant, face à une concurrence plus importante qu’envisagé et à des investissements encore très significatifs à engager pour développer les bénéfices de la technologie LMP®, Blue Solutions a besoin de plus de temps pour valoriser ses avantages et faire face au développement parallèle de concurrents dans le lithium-ion. Dans ce cadre, tout en restant confiant dans les perspectives de sa technologie, mais souhaitant garder un rythme de développement raisonnable et continuer d’investir à long terme, le Groupe a offert en juillet 2017 aux actionnaires de Blue Solutions qui souhaitaient se retirer une première possibilité de vendre leurs actions à 17 euros par action. Les actionnaires qui décidaient d’accompagner Blue Solutions dans ses investissements futurs disposent d’une garantie de sortie aux mêmes conditions après la publication des comptes de l’exercice 2019. À l’issue de l’offre d’achat simplifiée à 17 euros, le Groupe a acquis 7,6 % du capital et détenait avec Bolloré Participations 95,6 % du capital de Blue Solutions à fin février 2018.

En 2018, les activités de transport et de logistique devraient continuer de tirer parti de la reprise du commerce international, amorcée depuis le second semestre 2017, dans un contexte de stabilisation des taux de fret. Dans les activités de communication, UMG devrait pouvoir bénéficier de la croissance du marché liée en particulier au  développement des activités d’abonnements et de streaming musical, et Groupe Canal+ devrait poursuivre son redressement avec un objectif d’EBITA avant charges de restructuration de l’ordre de 450 millions d’euros.

Par ailleurs, le Groupe va poursuivre ses investissements dans ses trois secteurs d’activité, et notamment dans la communication où il a continué de renforcer sa participation dans Vivendi depuis le début de l’année au travers de la levée d’une partie des options d’achat et de nouvelles acquisitions de titres sur le marché. Le Groupe détient désormais environ 24 % du capital de Vivendi (1). Ces opérations témoignent de la confiance portée dans la capacité de développement de Vivendi et de l’intention du Groupe d’en demeurer l’actionnaire de référence à long terme.

(1) Sans inclure 1 % sous forme d’options d’achat.