Transport et logistique

Bolloré Africa Logistics

Le Groupe a choisi d’être présent en Afrique depuis de nombreuses années et y consacre la majeure partie de ses investissements.

Sa filiale, Bollo Africa Logistics, est le leader du transport et de la logistique en Afrique, où elle dispose d’un réseau sans équivalent avec 250 filiales et près de 23 000 collaborateurs dans 49 pays dont 47 en Afrique. Ce maillage exceptionnel lui permet d’offrir des solutions logistiques dédiées pour l’ensemble de ses clients.

Terminaux, manutention portuaire et agences martimes

Moteur de la transformation logistique et industrielle de l’Afrique, Bolloré Africa Logistics est présent dans 42 ports, et opère dans le cadre de concessions 16 terminaux à conteneurs (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Cameroun, Gabon, Congo, Togo, Guinée-Conakry…), 7 terminaux ro-ro (roll-on/roll-off), 2 terminaux à bois et un terminal fluvial, auxquels vient s’ajouter une activité de manutention conventionnelle.

En ce qui concerne les activités shipping, le Groupe dispose d’un réseau de 76 agences en Afrique, 21 agences en France et dans la région méditerranéenne, appuyées par sept hubs commerciaux à Pékin, Dubai, Valence, Athènes, New Delhi, Singapour et Washington. Le Groupe traite ainsi environ 9 000 escales par an pour le compte des plus grandes lignes maritimes mondiales (30 lignes au total dont neuf lignes du top 20 mondial) et de ses nombreux clients opérateurs, traders, industriels…

Transit et Logistique

Dans 47 pays du continent, Bolloré Africa Logistics prend en charge toutes les démarches administratives et douanières en amont et en aval du transport, à l’import comme à l’export, et assure l’acheminement des marchandises jusqu’à leur destination finale. Son savoir-faire unique dans la gestion des corridors et ses  schémas logistiques adaptés en fonction des pays, rendent possibles l’import et l’export jusque dans les zones les plus isolées.

Activités ferroviaires

Le Groupe opère trois concessions ferroviaires en Afrique : Sitarail, Camrail et Bénirail. Essentiel au développement des pays qu’il traverse et véritable soutien aux économies locales, le chemin de fer est un outil de transport compétitif qui permet l’exportation des productions agricoles (coton, sésame, cajou et bois) et l’alimentation des économies nationales (hydrocarbures, engrais, matériaux de construction, biens de consommation courante). Il permet de fluidifier la circulation des biens et des personnes entre les pays frontaliers et contribue au désenclavement des pays de l’hinterland. Alternative écologique à la route, le rail réduit de surcroît la congestion, dans un contexte d’urbanisation et de développement des villes africaines.